In Memory of

Marie-Rose

Leonie

Wood

Obituary for Marie-Rose Leonie Wood

Marie-Rose Leonie Wood (nee Auclair)
1935-2020
Born in Lyon France, Marie-Rose travelled extensively in Europe in her youth becoming fluent in 5 languages, earning her nursing degree and practicing as a nurse in London, England. She met and married her first husband Derek Twynam and had two children, Marie-Louise and Nicholas. After emigrating to Canada she earned her translation degree from the University of Toronto and practiced her craft for many years. A near fatal car accident left her unable to work and she continued to manage the home and finish raising Marie-Louise and Nicholas.
She met the love of her life Thomas Robertson Wood (d. 2015) and they married in 1987 in Hawaii and lived together for 27 years in the Burlington-Hamilton area. They had grand adventures travelling to dozens of countries together. Having survived many health problems like epilepsy, cancer and medical traumas, she found strength in her family, solace in her gardens and connection in community service. She was a long-time volunteer at the Royal Botanical Gardens Auxiliary where she shared her talents and knowledge of plants and nature. She also volunteered at SISO immigrant services in Hamilton helping new Francophone immigrants get settled. She loved the arts and classical music and supported the Burlington Symphony Orchestra (in which Tom was a viola player for decades). She brightened the life of her daughter and son in law over the past 2 years, living in a multi-generational household with them.
Throughout her life in Canada, Marie-Rose’s heart always called to her native France and her family there. She was a truly beautiful woman, a devoted mother and a vivacious and loving soul. She will be sorely missed by all her knew her, especially her Daughter Marie-Louise, Son Nicholas and Son-in-law Andreas Draesner. Rest in peace my “chère aimée”.
In lieu of flowers, please consider making a donation in her name to the Royal Botanical Gardens to their Covid-19 Sustainability Fund https://www.rbg.ca/donate-online/ or Burlington Symphony Orchestra’s https://www.canadahelps.org/en/dn/29391 to help the orchestra survive the Covid-19 crisis.

Marie-Rose Leonie Wood (née Auclair)
1935-2020

Née à Lyon en France, Marie-Rose a beaucoup voyagé en Europe dans sa jeunesse, maîtrisant 5 langues, obtenant son diplôme d'infirmière et pratiquant comme infirmière à Londres, en Angleterre. Elle a rencontré et épousé son premier mari Derek Twynam et a eu deux enfants, Marie-Louise et Nicholas. Après avoir émigré au Canada, elle a obtenu son diplôme en traduction de l'Université de Toronto et a exercé son métier pendant de nombreuses années. Un accident de voiture presque mortel l'a laissée incapable de travailler et elle a continué à gérer la maison et a fini d'élever Marie-Louise et Nicholas.

Elle a rencontré l'amour de sa vie Thomas Robertson Wood (décédé en 2015) et ils se sont mariés en 1987 à Hawaï et ont vécu ensemble pendant 27 ans dans la région de Burlington-Hamilton. Ils ont eu de grandes aventures en voyageant ensemble dans des dizaines de pays. Ayant survécu à de nombreux problèmes de santé comme l'épilepsie, le cancer et des traumatismes médicaux, elle a trouvé de la force dans sa famille, du réconfort dans ses jardins et des liens avec le service communautaire. Elle a été bénévole de longue date à l'auxiliaire des jardins botaniques royaux où elle a partagé ses talents et sa connaissance des plantes et de la nature. Elle a également fait du bénévolat aux services aux immigrants de SISO à Hamilton pour aider les nouveaux immigrants Francophones à s'établir.

Elle aimait les arts et la musique classique et a soutenu l'Orchestre symphonique de Burlington (dans lequel Tom a été altiste pendant des décennies). Elle a égayé la vie de sa fille et de son gendre au cours des 2 dernières années, vivant avec eux dans un foyer multigénérationnel.

Tout au long de sa vie au Canada, le cœur de Marie-Rose a toujours appelé sa France natale et sa famille là-bas. C'était une femme vraiment magnifique, une mère dévouée et une âme vive et aimante. Elle manquera beaucoup à tout ce qu'elle connaissait, en particulier sa fille Marie-Louise, son fils Nicholas et son gendre Andreas Draesner. Repose en paix ma chère bien-aimée.

Au lieu de fleurs, veuillez envisager de faire un don en sa mémoire aux Gardins Botanique Royaume à leur fonds de soutien Covid-19 https://www.rbg.ca/donate-online/ ou au Orchestre Symphonique de Burlington: https://www.canadahelps.org/en/dn/29391 pour aider l'orchestre à survivre à la crise Covid-19